Home Boxe Un ancien champion des lourds explique comment battre Tyson Fury : « Il...

Un ancien champion des lourds explique comment battre Tyson Fury : « Il faut le boxer au corps »

L’ancien champion des lourds Riddick Bowe affirme que la clé pour battre Fury consisterait à l’attaquer au corps.

Actif dans les années 90 et désormais âgé de 55 ans, Bowe fait partie des boxeurs qui ont combattu durant « l’âge d’or » des poids lourds. Plusieurs grands noms de l’époque figurent à son palmarès, qui compte notamment des noms tels que Elijah Tillery ou encore Evander Holyfield. Sa victoire en 1992 face à ce dernier lui permettra de devenir champion incontesté des lourds, un titre qu’il conservera pendant près d’un an avant de s’incliner dans le combat revanche l’année suivante.

Il mettra un terme à sa carrière sur un palmarès quasi parfait de 43 victoires pour une seule défaite, infligée par ce même Evander Holyfield.

De son côté, Tyson Fury est quant à lui toujours invaincu en 34 combats. Présent sur le ring en décembre 2022, il s’était imposé pour la troisième fois face à Derek Chisora dans un combat à sens unique, Chisora étant largement dominé par un adversaire bien plus complet techniquement et très mobile. Connu pour son style peu orthodoxe, Fury a posé beaucoup de problèmes à ses adversaires, qui ont souvent été déstabilisés par ses feintes et ses mouvements de buste quasi constants.

Attaquer au corps pour fatiguer Fury

Un style qui aurait nullement inquiété Riddick Bowe, à en croire ce dernier. Interrogé par le site ID Boxing au sujet du style de Fury, Bowe a dévoilé ce qu’il estime être la meilleure tactique pour s’imposer contre britannique.

« Certaines choses qu’il fait, s’il les avait faites à mon époque, ça n’aurait pas fonctionné face à moi. Prenez ses mouvements de buste, ou sa manière de désaxer, par exemple. S’il avait fait ça contre moi, j’aurais utilisé mon jab pour travailler en avançant vers lui et je lui aura asséné un gros coup au corps qui lui aurait brisé une côte ou deux. » a-t-il expliqué, avant de poursuivre « Aucun de ses adversaires ne l’attaque au corps. Au contraire, ils le laissent travailler sans essayer de le fatiguer en l’atteignant au corps. Ils n’essaient pas de frapper son cœur, ou d’atteindre son foie. Et pourtant, c’est ça qu’il faut faire pour le fatiguer » a conclu l’ancien champion.

(crédit photo : Bad Left Hook)