Home Boxe Boxe : toutes les catégories officielles en kilos

Boxe : toutes les catégories officielles en kilos

Le nombre de catégories en boxe est vertigineux, et les différences entre chacune d’entre elles ne sont pas toujours évidentes.

Quelles sont les catégories de poids en boxe professionnelle ?

Comme dans tous les sports de combat, les catégories de poids ont été instaurées afin d’éviter de trop grands écarts de poids, garantissant ainsi un affrontement équilibré entre deux boxeurs aux gabarits similaires.

Les premières catégories ont été mises en place au début du XXème siècle. Dès 1909, le National Sport Club de Londres, club phare de l’époque, fût le premier à instaurer des catégories précises et bien définies. La commission athlétique de New York (NYSAC) lui emboitera le pas quelques années plus tard en définissant à son tour les principales catégories en 1920.

Jack Dempsey à la pesée, avant son combat contre Gene Tunney en 1926.

De nouvelles catégories seront ensuite instaurées dans les années 1960, suite à la séparation de la WBC et la WBA, qui eut pour conséquence de réduire les écarts entre les différentes limites de poids, créant ainsi de nouvelles catégories intermédiaires qui permettraient aux boxeurs de changer de catégorie plus facilement.

En raison de l’ancrage très fort de la boxe en Angleterre à la fin du XIXème siècle puis aux Etats-Unis un siècle plus tard, les poids sont généralement définis en livres. Pour faciliter la compréhension, nous avons ici converti les poids en kilogrammes.

Les catégories de poids en boxe (en kg) :

Poids pailles (strawweight) moins de 47,6 kg
Poids mi mouches (light flyweight) 47,6 à 48,9 kg
Poids mouches (flyweight) 48,9 à 50,3 kg
Poids super mouches (super flyweight) 50,3 à 51,7 kg
Poids coqs (bantamweight) 51,7 à 53,5 kg
Poids super coqs (super featherweight) 53,5 à 55,3 kg
Poids plumes (featherweight) 55,3 à 57,1 kg
Poids super plumes (super featherweight) 57,1 à 58,9 kg
Poids légers (lightweight) 58,9 à 61,2 kg
Poids super légers (super lightweight) 61,2 à 63,5 kg
Poids welters (welterweight) 63,5 à 66,6 kg
Poids super welters (light welterweight) 66,6 à 69,8 kg
Poids moyens (middleweight) 69,8 à 73 kg
Poids super moyens (super middleweight) 73 à 76,2 kg
Poids mi-lourds (light heavyweight) 76,2 à 79,3 kg
Poids lourds-légers (cruiserweight) 79,3 à 90,7 kg
Poids lourds (heavyweight) plus de 90,7 kg

 

A noter que cette liste possède des spécificités qui viennent compliquer les choses encore plus. En effet, le nom des catégories peut changer selon l’organisation. A titre d’exemple, les super welterweight sont appelés junior middleweight par la WBO, l’IBF et The Ring.
En règle générale, le terme « super » est utilisé par la WBA, la WBC et Boxrec. A contrario, le terme « junior » est utiilisé par l’IBF, la WBO et The Ring.
L’IBF, la WBO et The Ring décident de raisonner en prenant la catégorie au-dessus ; la WBA, WBC et Boxrec décident de raisonner selon la catégorie en-dessous.
Exemple : la catégorie des super légers est appelée super lightweight par la WBA, la WBC et Boxrec car elle est la catégorie au-dessus des lightweight. The Ring, l’IBF et la WBO privilégient quant à eux l’appellation junior welterweight, car cette catégorie est en-dessous des welterweight.
L’appellation junior n’est jamais utilisée en France, qui privilégie l’appellation super.
Ce sujet des catégories demeure très complexe, y compris pour les inconditionnels du noble art, qui doivent régulièrement consulter ces catégories en raison des différentes appellations. Certaines organisations ont par ailleurs proposé de créer de nouvelles catégories ces dernières années. Un choix qui viendrait compliquer encore plus une catégorisation déjà presque incompréhensible.