HomeBoxeAndrew Tate : boxeur légitime ou simple produit marketing ?

Andrew Tate : boxeur légitime ou simple produit marketing ?

C’est la sensation internet de 2022. Andrew Tate est partout : sur Twitter, sur Instagram, et surtout sur TikTok, où ses vidéos comptent plus d’un milliard de vues cumulées.

L’homme aux 4 millions d’abonnés Instagram est un personnage sulfureux, qui divise et ne laisse pas indifférent. Chacun étant libre de se faire son propre avis sur le personnage, nous nous concentrerons avant tout sur sa carrière sportive.

Qui est Andrew « Cobra » Tate ?

La première chose que l’on apprend en tapant le nom d’Andrew Tate concerne son passé sportif. Présenté comme un kickboxeur accompli, ce dernier serait un ancien champion du monde, qui aurait remporté les titres les plus prestigieux en kickboxing, avant d’entamer une transition vers le MMA. A l’heure où n’importe qui peut s’inventer un palmarès bidonné sur internet, qu’en est-il vraiment ?

Palmarès d’Andrew Tate

Tout d’abord, le palmarès exact du britannique est très difficile à trouver, et pour cause : à en croire ses dires, son palmarès serait de 76-9. Mais d’autres sources font état d’un palmarès de 43-9. Difficile donc d’obtenir les chiffres officiels, d’autant plus que son profil complet n’est pas disponible sur Sherdog ou Tapology, les références en la matière.

Quoi qu’il en soit, les chiffres annoncés semblent plausibles, et le placeraient comme un kickboxeur de très bon niveau, bien qu’il soit difficile d’avoir plus d’informations sur la qualité de ses adversaires.

Andrew Tate Highlights MMA. KICKBOXING. K1. - YouTube

En ce qui concerne les titres remportés, les sources sont cette fois plus nombreuses et crédibles. Un article paru dans un journal local anglais en 2009 fait état d’un premier titre remporté par Tate, qui s’était alors emparé de la ceinture anglaise de l’International Sport Kickboxing Association (ISKA). Alors âgé de 22 ans, le jeune anglais avait confié qu’il s’agissait de « [m]on premier titre, bien que j’ai déjà gagné une trentaine de trophées ». Une déclaration assez étonnante quand on sait qu’il n’avait disputé que 19 combats à l’époque.

Quelques années plus tard, il combattra pour la ceinture internationale ISKA. Après une première tentative infructueuse, il finira par s’imposer dans le combat revanche face à Jean-Luc Benoit, remportant ainsi son premier titre mondial chez les cruiserweight. Un second titre chez les mi-lourds suivra quelques mois plus tard, toujours au sein de l’ISKA.

Voici la liste complète des titres qu’Andrew Tate a officiellement remporté :

  • Ceinture mondiale Enfusion Live World (super cruiserweight) – 2014
  • Ceinture mondiale de l’ISKA (light cruiserweight) – 2013
  • Ceinture mondiale de l’ISKA (mi-lourd) – 2011
  • Ceinture britannique de l’IKF (cruiserweight) – 2009
  • Ceinture britannique de l’ISKA (cruiserweight) – 2009

La preuve du titre remporté à l’IKF figure sur le site officiel de l’organisation, et le site de référence muaythai.tv liste aussi son titre au Enfusion.

Au vu des titres remportés, Andrew Tate s’inscrit comme un kickboxeur légitime. Ses titres à l’ISKA et surtout celui à l’IKF sont des titres prestigieux, délivrés par des organisations reconnues (l’IKF est l’équivalent de l’IBF en boxe anglaise).

Andrew Tate (à gauche) avant son combat face à Ibrahim El Boustati à l’Enfusion Live 44.

L’après-carrière

Si le nom d’Andrew Tate est aujourd’hui connu de tous, ce n’est pas tant pour sa carrière sportive émérite, mais plutôt pour son après-carrière. Officiellement retraité des rings depuis 2017, le natif de Luton a fait une apparition anecdotique dans l’émission de téléréalité Big Brother, dont il sera expulsé à la suite d’un scandale le liant à une affaire de violences sur une autre participante.

Bien décidé à se forger une réputation hors des rings et surtout se faire un nom, Tate prend le Twitter game d’assaut dès la fin de sa carrière. En 2017, il multiplie les déclarations controversées, et affirme que la dépression n’est pas une vraie maladie. Cette déclaration provoquera un tollé général, et l’aidera grandement à se faire un nom.

Le tweet qui a vraiment lancé la carrière de Tate sur Twitter.

 

Il n’en fallait pas plus pour « Cobra Tate », qui a désormais bien compris la recette pour être sur le devant de la scène : les phrases chocs et la provocation. Sa notoriété va alors être grandissante, pour atteindre son point d’orgue en 2021. Cette année-là, Tate multipliera les propos parfois misogynes, parfois provocateurs (« Elle est de quelle couleur, votre Bugatti ? »), et très souvent un peu débiles, visant surtout à susciter une réaction indignée ou amusée, selon le sexe de la personne concernée.

Un combat face à Jake Paul ?

Devenu une figure incontournable d’Internet, Andrew Tate a récemment lancé une nouvelle « communauté », appelée Hustlers University. Il s’agit en réalité d’une espèce de formation mêlant développement personnel et conseils pour devenir riche. Le plus rapidement possible, évidemment.

 

 

Le personnage a pris une énorme ampleur médiatique, ce qui n’a pas échappé à Jake Paul. Le frère cadet de Logan Paul, toujours à l’affût de combats juteux et médiatiques, a récemment déclaré qu’il souhaitait affronter l’anglais dans un combat de boxe. Un combat qui ferait sans aucun doute vendre énormément de pay-per-views et solliciterait un énorme engouement de la part du public, les deux hommes étant suivis par 24 millions de personnes sur Instagram.

Quoi qu’il en soit, Tate devra d’abord répondre des chefs d’accusation qui pèsent contre lui, et notamment des accusations de viol, d’enlèvement et de traite d’êtres humains. Rien que ça.

Derniers articles